À propos des VIN

Les numéros d'immatriculation des véhicules (ou VIN) ont été utilisés pour la première fois par les constructeurs automobiles en 1954. De 1954 à 1981, il n'existait pas de format standard et les VIN variaient considérablement entre les fabricants. Selon les normes établies par la National Highway Transportation and Safety Administration (NHTSA), chaque modèle de voiture et de camion léger construit à partir de 1981 possède un numéro VIN unique à 17 chiffres au format fixe.

Identifiant de constructeur mondial

Les trois premiers chiffres du VIN correspondent au numéro d'identification du constructeur mondial (WMI). Toutefois, si un constructeur automobile fabrique moins de 500 véhicules par an, le troisième chiffre est un 9 et les 12e, 13e et 14e positions (qui font partie du numéro de production) constitueront la deuxième partie du WMI du constructeur.

Pays

Le premier chiffre du VIN indique le pays d'origine du véhicule, ou le site de son assemblage final. Il s'agit généralement du pays dans lequel la voiture a été fabriquée, mais dans certains pays d'Europe, ce chiffre peut aussi désigner le pays où se trouve le siège du constructeur. Voici quelques exemples :

Le deuxième chiffre du VIN indique le constructeur. Certains constructeurs sont répertoriés ci-dessous :

Constructeur

Type de véhicule

Le troisième chiffre indique le type de véhicule ou la division de fabrication

Section de description du véhicule

Les chiffres 4 à 9 constituent la section de description du véhicule (VDS).

Détails du véhicule : modèle, style de carrosserie

Les chiffres 4 à 8 identifient le modèle, le style de carrosserie, le type de moteur, la transmission du véhicule, etc. Les ateliers d'entretien utilisent souvent ces informations pour identifier les systèmes installés par le constructeur afin de pouvoir entretenir correctement la voiture.

Chiffre de vérification

Le neuvième chiffre, ou chiffre de vérification, est utilisé pour détecter les VIN non valides en fonction d'une formule mathématique qui a été développée par le ministère des Transports.